Vivre d’amour et d’eau fraîche, oui ! Mais quelle eau choisir ?

26/02/2018

L’eau, premier constituant du corps humain, est indispensable à notre survie. Ses fonctions sont multiples : transport de substances essentielles à nos cellules, élimination des déchets métaboliques, régulation de la température corporelle, digestion …
Un organisme adulte est constitué à environ 60% d’eau, soit l’équivalent de 45 litres pour une personne pesant 70 kg. Cette eau est en circulation constante dans le corps et une partie sera éliminée chaque jour via les urines, la transpiration et la respiration. C’est pourquoi il est prépondérant pour l’homme de compenser ces pertes grâce à l’alimentation mais surtout la boisson. Il est ainsi conseillé de boire chaque jour 1,5 litres d’eau afin d’hydrater l’organisme.

L’eau étant essentielle au fonctionnement de notre organisme, sa qualité peut directement impacter notre santé. Alors que choisir ?

L’eau en bouteille est pratique de par sa contenance car elle permet de contrôler notre consommation d’eau au quotidien. Cependant est-elle vraiment bonne pour la santé et la planète ? L’eau du robinet est moins coûteuse et disponible pour tous, mais connait-on réellement sa composition ? Pourquoi n’a-t-elle pas toujours le goût espéré ? Enquêtons sur ces interrogations…

Les eaux consommables 


L'eau du robinet

Issue aussi bien de cours d’eau de surface ou de nappes souterraines, l’eau du robinet suscite encore aujourd'hui une grande méfiance de la part des français. Pourtant elle est surveillée, contrôlée et subit de nombreux traitements afin de répondre aux normes de potabilité définies par la règlementation selon des règles strictes.

Les traitements de l’eau avant sa mise en circulation sur le réseau peuvent être :

  • Clarification par décantation ou filtration
  • Désinfection par ajout d’ozone ou de chlore
  • Ajout de sels d'aluminium pour rendre limpide les eaux naturellement troubles

54 paramètres sont régulièrement contrôlés et surveillés par les Agences Régionales de Santé. Si des alertes sur la qualité des eaux ont effectivement été lancées dans les années 1990, celles-ci ne sont plus d’actualité aujourd’hui, la pollution de l’eau du robinet par les nitrates ou les pesticides issus des activités humaines (industrie, agriculture, etc.) étant désormais très suivie.

La méfiance des consommateurs est accentuée par le manque d’informations sur le traitement préalable et la composition de l’eau qui arrive jusqu’à leur robinet.

Nous vous présentons plus bas différents outils (essentiellement des cartes interactives) vous permettant de vous renseigner sur la qualité de votre eau. Pour un suivi plus régulier, il suffit de consulter votre facture d’eau ou de vous rendre dans votre mairie.

A noter : les canalisations des constructions d’avant les années 50 peuvent contenir du plomb, il est donc recommandé de laisser couler l’eau quelques secondes chaque matin avant de la consommer, car seule l’eau stagnante peut contenir des résidus de plomb issus des canalisations.

L'eau en bouteille

En France chaque année, 5,5 milliards de bouteilles d’eau sont consommées. Il existe principalement deux grands types d’eau en bouteille : les eaux de sources et les eaux minérales. Leurs dénominations sont strictement règlementées par le Code de la Santé Publique avec notamment la condition commune de ne subir aucun traitement chimique de désinfection.

L’eau de source

Extraite des nappes d’eau souterraines profondes, c’est une eau considérée comme naturellement propre à la consommation car à l’abri de tout risque de pollution. Les seuls traitements qui sont permis sont l’aération, la décantation et la filtration afin d’éliminer des éléments instables tels que les gaz, le fer ou encore le manganèse. A la différence de l’eau minérale elle est soumise à la même règlementation que l’eau du robinet et sa composition n’est pas systématiquement stable. Ainsi, la teneur en minéraux pourra varier d’une bouteille à l’autre pour une même marque.

L’eau minérale

Ce sont des eaux de source avec des propriétés particulières grâce à leur teneur élevée en sels minéraux et oligo-éléments. Pour être qualifiée de minérale, une eau doit être reconnue comme bénéfique pour la santé par l’Académie Nationale de Médecine. L’eau minérale ne répond pas à la même règlementation que l’eau potable du robinet et peut donc atteindre des teneurs qui ne seraient pas tolérées sur le réseau de distribution (plus grande concentration en fluor possible par exemple). Cette eau fortement minéralisée n’est pas forcément adaptée à un usage quotidien. Sa composition est stable dans le temps.

Les types de pollution de l'eau

La qualité des eaux peut être impactée par deux grandes catégories de pollutions :

  • Les polluants microbiologiques : bactéries ou agents pathogènes issus des matières fécales animales et humaines
  • Les polluants chimiques : nitrates, phosphates, métaux lourds, pesticides, hydrocarbures et résidus médicamenteux

Ce sont ces divers polluants chimiques qui nous intéressent tout particulièrement.

Les sources de ces contaminants sont multiples : produits industriels, produits phytosanitaires et engrais utilisés par les agriculteurs, élevages intensifs, produits d’entretien ménagers, rejet ménagers divers dans les eaux résiduelles urbaines.

Bien que le lien direct entre la qualité de l’eau et le développement de maladies soit dur à prouver, puisque leur apparition résulte fréquemment de causes multiples, de plus en plus d’études mettent en corrélation les polluants retrouvés dans l’eau avec l’émergence de troubles de la reproduction, du développement ou encore l’apparition de cancer.

(voir aussi article "Les maladies liées à l’eau" dans le cartouche de droite)

L'heure du choix 

Connaitre la composition de son eau du robinet au quotidien

Il existe des outils en ligne permettant de connaître la qualité des eaux délivrées au robinet. Parmis les 2 outils que nous avons selectionnés, chacun présente des avantages et des inconvénients...

La carte interactive de l’UFC Que Choisir 

(lien vers cette carte dans le cartouche de droite)

La carte de la qualité de l’eau potable du Ministère en charge de la Santé

(lien vers cette carte dans le cartouche de droite)

En guise de conclusion

L’eau du robinet et l’eau en bouteille ont chacune leurs failles. Afin de privilégier une consommation responsable le meilleur choix reste de consommer l’eau du robinet, qui limite l’impact sur l’environnement. Cependant, les États nationaux ont encore un grand rôle à jouer afin de protéger la ressource en eau qui est de plus en plus polluée par les activités humaines, car elle est indispensable à la vie.

Le cycle de l’eau étant un circuit fermé, tout ce qui est jeté dans les sanitaires ou l’évier ou encore dispersé dans les champs et les cours d’eau est susceptible de se retrouver dans notre eau de consommation courante. C’est bien d’y penser ! Nous sommes tous responsables de la qualité de notre eau ainsi que celle à disposition des générations futures.

 

Moana BOULANGÉAmélie BLUM

 


 

 

 

En savoir plus

 

 

 


 

 

Les maladies liées à l'eau

Les maladies liées à l’eau

Article de l'Agence Nationale
de Santé Publique

UFC-QueChoisir  Carte interactive  de la qualité de l’eau

 Carte interactive
de la qualité de l’eau

UFC-QueChoisir
 

 

Carte Interactive qualité de l'eau potable

Carte Interactive de
la qualité de l'eau potable

Site du Ministère
de la Solidarité et de la Santé

UFC-QueChoisir : dossier sur la qualité de l’eau

Dossier sur la qualité de l’eau

UFC-QueChoisir

 

 

 

 

 

 

 





Adipso

Site Internet créé par
l'agence web Adipso
localisée à Strasbourg, Alsace

www.adipso.com