Copenhague, LA ville durable

15/02/2017

Quand 2 éco-conseillers se rencontrent, de quoi parlent-ils ? De développement durable ! Et quand l'un est germanophone et l'autre hispanophone ? Ils parlent de développement durable dans le monde.
Rogelio est mexicain, a vécu aux Etat-Unis et explore la transition énergétique. Pierre est français, a vécu en Allemagne et s’interroge sur la mobilité.
Ensemble ils ont voulu parler avec leurs mots et leurs points de vue de Copenhague, symbole incontesté de l’urbanisme durable.


OUR FRIENDS FROM THE HOOD

L'énergie durable vue par Rogelio B

Entre deux îles regardant le détroit de Øresund où la mer du Nord rencontre la mer Baltique se niche une ville où une petite sirène contemple les vagues. Envahie par les vikings il y a plus de dix siècles, aujourd’hui Copenhague ouvre la marche des innovations énergétiques.

Commençons par parler du réseau électrique, qui couvre l’ensemble du pays : le Danemark est le leader mondial des réseaux électriques intelligents.Leur but est de gérer plus efficacement la distribution d’électricité grâce à la circulation d’information entre les fournisseurs et les consommateurs. Cerise sur le gâteau, l’installation de parcs éoliens offshore et inshore ont une croissance de 18% par an.

De retour à la ville où se trouve Tivoli,le parc d’attraction plus vieux du monde, on constate que le manifeste NégaWatt s’est sûrement inspiré des démarches menées ici. Plus de 90% des bâtiments de la ville sont liés au réseau de chauffage urbain. Les plus de 500 000 habitants de la ville ont vu leurs émissions de CO2 liées aux bâtiments passer de 25kg/m² à 10kg/m² depuis 1980. Cette prouesse repose sur les quatre incinérateurs de déchets ; les quatre usines de cogénération à base de gaz, charbon, pétrole, paille et bois ; et une centrale géothermique qui alimentent  le réseau de chaleur.

Naturellement, les copenhagois ont aussi pensé à compléter les réseaux de chaleur par des bâtiments dont la performance énergétique est adaptée. Illustration parfaite : Le quartier de Vesterbro. Il y a trente ans ce quartier était connu pour son fort taux de chômage et ses appartements insalubres, sans chauffage central et sans salle de bain. Aujourd’hui, après 10 ans de rénovation, Vesterbro est renommé pour ses immeubles à énergie solaire passive, économes en eau et en électricité, ses espaces verts, son tri sélectif de déchets et sa mobilité douce.

Avec un passé exemplaire et un présent avant-gardiste, l’avenir se projette tout aussi optimiste. La ville compte construire un mélange de 3600 bâtiments à basse consommation et à énergie positive dans les dix prochaines années. Bientôt, la ville de Copenhague aura atteint la symbiose, une ville qui est à la fois cosmopolite et durable, industrielle et verte, exemplaire et responsable environnementalement. Ce laboratoire de la transition énergétique sera un exemple à suivre pour beaucoup de métropoles dans le monde pour les générations à venir.

 

La mobilité douce vue par Pierre P

Quand on pense à Copenhague, on imagine des myriades de vélos, roulant de conserve, calmement. On imagine de jeunes cadres urbains et branchés monter dans un tramway rutilant. Bref, Copenhague nous semble la capitale de la mobilité douce. Mais d’où la capitale du Danemark tire cet art de vivre ?

En 1947, l’Institut Danois de Planification Urbaine développe le Egnsplan (ndt : le plan à cinq doigts). Un plan d’urbanisme ambitieux, structuré autour de « 5 doigts » représentés par 5 lignes de train régionales (S-tog) qui desservent les nombreux centres urbains qui entourent Copenhague. Elles se rejoignent à la « paume », le centre de Copenhague.

Dès cette époque, la structure moderne d’une ville, avec un centre urbain très dense, et des banlieues plus éloignées est comprise et les infrastructures sont prévues. Le centre dense fourni l’activité économique.. Il est aisément accessible par les transports en communs aux banlieues plus aérées et résidentielles. Chaque doigt est séparé des autres par un corridor vert, protégé contre tout développement urbain. Ces corridors permettent l’agriculture et donc une alimentation locale à la population. De plus, de part cette forme de main, chaque habitant est proche à la fois du centre de Copenhague et à la fois de la campagne.

Depuis 70 ans, ce plan autorise le développement de la ville tout en limitant l’étalement urbain. Bien loin d’être dévorée par l’avancé de la ville, la campagne s’insère toujours plus avant. Les doigts s’allongeant, les corridors s’allongent aussi.

Cependant, comme toutes les villes occidentales, Copenhague a été aussi submergée de voiture. Cette fois ci, la crise pétrolière dans les années 1970, en obligeant les danois à économiser sur le carburant, a été un formidable levier de promotion du vélo.

Dans les années 1980, la municipalité a mis en place les premières pistes cyclables et limité le nombre de place de parking dans le centre-ville. D’années en années, le réseau cyclable s’est développé et étendu, devenant toujours plus sûr, toujours mieux pensé. Aujourd’hui, le vélo est un flux de circulation à part entière. Il n’est pas éliminé lorsqu’il y a des travaux ou que les rues sont trop étroites.

Et le plus fort dans tout ça : les habitants de Copenhague ne prennent pas les transports en commun ou leur vélo pour protéger l’environnement, ils les prennent parce que c’est plus rapide. Tout simplement.

 
Rogelio Bonilla & Pierre Pécriaux
 

 

 


 

 

Pour aller plus loin

 


 

Copenhague capitale européenne du vélo

Comment Copenhague
est devenue la capitale
européenne du vélo
Site transports.blog.lemonde.fr

a-brief-look-at-urban-planning-in-copenhagen/

A Brief Look at
Urban Planning
in Copenhagen
Site 
scandinaviastandard.com

Copenhague Histoire

Copenhague 
History and General Plan
Site
urbanlifecopenhagen.weebly.com

Copenhague : un réseau de chaleur exemplaire

Copenhague :
un réseau de chaleur
exemplaire ?
Site : dhcnews.com/reseau-
de-chaleur-copenhague

copenhague et velo

Copenhague, capitale
de l'énergie renouvelable
Site ecosources.info

Copenhague un quartier eco-renové

Copenhague,
un quartier éco-rénové
Site sortirdunucleaire.org

Danish Government launches
Smart Grid Strategy
Site copcap.com

 





Adipso

Site Internet créé par
l'agence web Adipso
localisée à Strasbourg, Alsace

www.adipso.com