Parole de la Promo 30 - De la COP21 à la COP23, en marche contre le changement climatique ?

22/11/2017

Moins médiatisée que la COP21 de Paris, la 23èmeConference of the Parties (COP23), conférence internationale sur le climat se déroulait cette année à Bonn (Allemagne).
La question étant, est-ce que l’urgence climatique parviendra (enfin) à devenir le moteur d’une société qui se réinvente, où les gouvernements prennent leurs responsabilités pour agir ambitieusement ? Malheureusement cela semble compromis ! Les intérêts géopolitiques des Etats freinent encore les engagements à l’international, il ne reste alors qu’une seule solution pour porter le changement : les citoyens engagés localement.


Notre planète est en danger !

Nous ne le disons pas assez, la planète est en danger ! Les rapports annuels sur l’état du climat peignent un portrait des plus sombres : pendant trois années consécutives, la température mondiale a été au plus haut, depuis le début des relevés de températures, en 1880.

Tout confirme les alertes de la GIEC sur le climat ; « La totalité des informations scientifiques recueillies sur les changements climatiques confirme en effet qu’il n’y a aucune bonne nouvelle spontanée à attendre. 2015 a battu tous les records ; chaque mois qui passe est le plus chaud jamais enregistré et 2016 battra 2015. » (Laurent Fabius,Président du Conseil constitutionnel).

Il est donc vital de ne pas laisser dériver d’avantage le réchauffement climatique, sans quoi, nous devrons faire face à des conséquences catastrophiques.

 

Une quasi-unanimité affichée au niveau mondial pour agir... mais cela semble déjà bien compromis !

Avec la ratification syrienne, ce mois-ci, ce sont 196 pays, sur les 197 que comptent l'ONU, qui ont signé ou se sont engagés à signer l'Accord de Paris, isolant les Etats-Unis de cette coalition climatique mondiale.

L'accord prévoit de contenir le réchauffement climatique dû aux activités humaines en dessous de 2 °C d’ici à 2100 par rapport à la température de l’ère préindustrielle, et si possible de viser à poursuivre les efforts pour limiter la hausse des températures à 1,5 °C, ce qui est plus ambitieux que le projet d'accord initial. Ce dernier objectif a été adopté sous la pression de l'Alliance of Small Island States (AOSIS) (« Alliance des petits états insulaires ») qui regroupe les 44 pays les plus exposés aux effets du changement climatique et qui émettent le moins de gaz à effet de serre, avec près de 0,00001 % des émissions globales.

Selon le GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat), d’ici à 2100, il est « pratiquement certain » que la fréquence et la hausse des températures lors des vagues de chaleur s’intensifient. Toutefois, il y a une réelle dynamique lancée par l’Accord de Paris, qui a permis de belles avancées, en 2016, dans d’autres instances. L’accord de Kigali, en est un exemple, celui-ci programme la fin progressive des hydrofluocarbures (HFC) d’ici 2050.

Un an plus tard, la 22ème COP s’est tenue à Marrakech du 7 au 18 novembre 2016. Reconnaissant les causes anthropiques du changement climatique et la nécessité d’agir pour en minimiser les effets sur les générations futures. Cette 22ème édition souhaitait encourager les pays à s’engager dans l’économie bas carbone, en ayant pour objectif de définir les règles de mise en œuvre de l’Accord de Paris. Passer des belles promesses aux actes, rentrer dans le vif du sujet, c'était tout l'objectif de la COP22.

La COP23 vise à mobiliser les signataires de l’Accord de Paris face à l’urgence réelle de la situation.

Il est parfois difficile d’anticiper, de comprendre et de réaliser les risques et les menaces, dont nous faisons l’objet, par manque de recul, d’intérêt économique ou encore d’envie de modifier nos habitudes.Ces risques et menaces paraissent lointains et surréalistes pour la plupart, ce qui mène à une modicité des moyens mis en place. Le cas des Etats-Unis en est l’exemple. La position du président américain, Donald Trump, n’aide pas à favoriser la prise de décisions audacieuses, qu’appellent les pays fragiles, déjà touchés par le réchauffement climatique. C’est au niveau national, et même local, que les actes concrets suivent davantage les paroles.

 

Penser global mais ne pas attendre pour agir local !

Le Plan Climat a pour but de présenter la vision et l’ambition du Gouvernement afin de poser les bases d’un nouveau modèle de prospérité, plus économe en énergie et en ressources naturelles, et saisir les opportunités offertes en termes d’innovation, d’investissement et de création d’emplois. Ce plan définit une alternative pour les principaux secteurs émetteurs de gaz à effet de serre tels que l’agriculture, le bâtiment, les déchets, l’énergie, la forêt, l’industrie et le transport. Il constitue un programme d’actions pour toute la durée du gouvernement en place en mobilisant l’ensemble des ministères concernés sous l’impulsion du Président de la République et du Premier ministre. La co-construction et la contractualisation avec les collectivités territoriales, les secteurs économiques concernés et la société civile seront recherchées dans tous les domaines.
 

La ville de Paris, avec sa mairesse engagée dans la lutte contre le réchauffement climatique, a présenté son nouveau Plan Climat début du mois ; de même que d’autres métropoles françaises. L’Eurométropole de Strasbourg a également dévoilé les objectifs de son Plan Climat 2030 afin de poursuivre son engagement. Cependant le vice-président Alain Jund a rappelé « rien ne se fera sans les citoyens ». Ce qui a donné naissance à la Conférence-Débat, le jeudi 17 Novembre, avec Isabelle Autissier, présidente de WWF France, pour lancer la co-construction locale de solutions adaptées au défi.
 

Soyez vous-aussi, un acteur du changement, en contactant : planclimat2030@strasbourg.eu
 

Sandrine SANCHEZ & Vivien STAROSSE

 

*** En savoir plus ***

 


 

COP23 - bilan decevant

Le décevant bilan de la COP23
article paru dans "Les Echos"
du 18/11/2017

Nicolas Hulot - plan climat de la France

Présentation du
Plan Climat de la France
par Nicolas Hulot

(Vidéo)

Paris pour le climat

Présentation de
Plan Climat Énergie de Paris

Plan Climat Strasbourg 2030 - conférence Isabelle AUTISSIER

Conférence-débat d'Isabelle Autissier
lors de la réunion de présentation
du Plan climat 2030 de Strasbourg

(Vidéo)

 

 

 

 





Adipso

Site Internet créé par
l'agence web Adipso
localisée à Strasbourg, Alsace

www.adipso.com