Défi 10 jours pour voir autrement : premier bilan du défi strasbourgeois et inventaire national des "défis"

20/05/2011

Retour sur un défi brillament relevé par les enfants des écoles Fischart et Karine

Les élèves des écoles Fischart (maternelle et élémentaire) et Karine (élémentaire) ont relevé avec succès, du 10 au 19 mai 2011, le defi d'essayer, pendant ces 10 jours, de se passer des écrans (télévision, ordinateur et console de jeu vidéo)... retour sur ce défi de très haut niveau pour des enfants actuels...

Même si la préparation du défi ("Défi 10 jours pour voir autrement") a débuté depuis plusieurs mois (voir ci-dessous), tout à vraiment commencé pour les élèves des 2 écoles le lundi 18 mai, jour pendant lequel les outils du défi ont été distribués aux enfants et aux enseignants.

Chaque enfants s'est vu remettre un carnet de bord et une grille pour compter les points marqués. Chaque classe a reçu un jeux de thermomètres permettant de suivre, au jour le jour, les points marqués et chaque Directeur d'école s'est vu confié un jeux de thermomètres "école" permettant de visualiser les scores de l'ensemble des élèves de l'école.

A partir du mardi 19 mai, le défi a démarré... le moment était venu, pour chaque enfant, de se lancer dans cette résistance de longue haleine... chaque plage de la journée (matin avant l'école, pause de midi, temps de la fin d'après-midi, du repas du soir et de l'après-repas) étant l'occasion de marquer des points "contre" les écrans.

Pendant les 10 jours du défi, et comme pour les éditions précédentes, des activités étaient proposées aux enfants le soir après l'école et les jours sans école. Cette année pas moins de 120 activités ont été proposées dont une large part étaient animées par des parents. Les ateliers cuisines, couture, bricolage, danse ou jardinage organisés par les parents ont connu un vrai succès. Les visites collectives - parents enfants - des casernes de pompiers, des musées et du Vaisseau ont, eux aussi été très suivies. Enfant les activités proposées par plus de 20 associations ont souvent du refuser du monde...

Un grand merci à tous les partenaires mobilisés autour des écoles.

Le défi reste, malgré les activités proposées, un vrai "challenge" pendant lequel le moral des "joueurs" est essentiel. C'est dans ce but qu'une campagne visant à solliciter des courriers de soutien aux enfants a été organisée. Affiches dans les bus de la Compagnie des Transports Strasbourgeois, articles de presse et sites internet ont relayé cette invitation... plus de 70 courriers ont ainsi été reçus et ont contribué à motiver les enfants.

Les résultats 

A l'issue des 10 jours du défi, le décompte de point est, encore une fois, très satisfaisant : les enfants ont marqué 82,5 % des points en jeux... en clair, cela veut dire que les enfants ont passé pendant ces 10 jours plus de 80 % de leur temps libre loin des écrans.


Petit rappel sur la préparation du défi

Le "défi des 10 jours pour voir autrement" consiste à proposer à l'ensemble des enfants d'une ou plusieurs écoles d'essayer, pendant 10 jours, de renoncer à passer du temps devant les écrans (télévision, ordinateur et console de jeux vidéo).

Ce "décrochage" temporaire est l'occasion pour les enfants, et pour leurs familles, de redécouvrir des activités souvent abandonnées en faveur des écrans.

La mise en oeuvre de ce défi passe par un travail préparatoire de plusieurs mois avec notamment :

Au sein de l'école

Pendant les 10 semaines qui précèdent les 10 jours du défi, ECO-Conseil réalise 3 animations dans chaque classe et des travaux complémentaires (optionnels) sont assurés les enseignants.

Avec les parents

Des réunions de présentation du défi sont assurées par ECO-Conseil auprès des parents pour s'assurer de leur accord et mettre au point, avec les parents volontaires, des animations pour les enfants durant les 10 jours du défi.

Avec les partenaires des écoles ou des quartiers

Des réunions d'information et de mobilisation sont assurées par ECO-Conseil auprès des partenaires pour les inviter à s'engager dans le défi en proposant quelques animations pour les enfants pendant les 10 jours.

Le Défi "jours sans écran", une initiative strasbourgeoise reprise et adaptée dans d'autres régions françaises

Les actions invitant à éteindre la télé existent en France depuis la fin des années 1990, c'est en 1997 qu'est lancée La première "Semaine sans télé" (devenue en 2009 semaine sans écran"). Portée par des associations telles que les Casseurs de Pub ou Enfance télé danger, cette "semaine sans télé" consiste à inviter les familles à fermer les écrans et à profiter de l’occasion pour être plus actives pendant une semaine.

Le "défi 10 jours pour voir autrement" a été lancé pour la 1ère fois à Strasbourg en 2008 par ECO-Conseil. Inspiré des "défis de la dizaine" menés au Québec depuis 2003,ce défi reste le premier projet a avoir été proposé, en France, à l'ensemble des enfants d'une école.

Ce 1er défi, largement médiatisé, a amené d'autres écoles à se lancer dans ce type de projet, un recensement – non exhaustif – sur internet montre que nous sommes passés d'une école en Alsace en 2008 à plus de 60 écoles en 2016.

 

Quelques photos du défi...

10 jours c'est long... bien des choses ont été organisées pour accompagner les enfants dans ce match de très haut niveau... 

Le défi en photos
Avril 2011 : le défi se prépare : jury réunit pour choisir les dessins des enfants qui serviront pour les affiches du défi
Ecole Karine : lundi 18 mai : veillée d'arme, réunion de lancement regroupant tous les enfants de l'école
Ecole Karine : lundi 18 mai : lecture de l'engagement dans le défi que va ensuite signer chacun des élèves
Ecole Karine : lundi 18 mai - l'équipe de l'école au grand complet
Ecole Fischart : le défi est lancé
Ecole Karine : activité de jardinage avec parents et enfants
Ecole Karine : activité de jardinage... musical
Ecole Fischart : une soirée d'animations dans la cours de l'école : presque autant de parents que d'enfants
Ecole Fischart : retrouver le plaisir des jeux
Ecole Fischart : le plaisir de dessiner...
... de cuisiner,
de découvrir les origamis,
, de fabriquer des fleurs en papier crépon...
de s'amuser ensemble..
ou de jouer à des jeux de société.
Ecole Karine : annonce des résultats du défi...
... devant l'ensemble des enfants de l'école
avec un résultat plus que satisfaisant !

 

et quelques courriers reçus

Les élèves des écoles de Strasbourg ont reçu plus de 70 courriers de soutien
en provenance d'Alsace mais aussi d'autres régions françaises... quelques courriers venaient même de pays étrangers...

Découvrez quelques uns de ces courriers dans la galerie ci dessous

Quelques courriers reçus
Carte postale reçue des enfants des écoles de Bagnères de Bigorre qui ont relevé le défi en même temps que les élèves de Strasbourg
Lettre reçue des enfants de l'école d'Azay-le-Rideau
Lettre reçue des élèves de CE2 de l'école Exxen Schweitzer de Schiltigheim
lettre reçue des élèves de grande section de maternelle de l'école Sainte Madeleine à Strasbourg...
... et dessin d'enfant accompagnant la lettre de l'école maternelle Sainte madeleine
Lettre accompagnant les dessins et jeux envoyés par les élèves de l'école Sainte Geneviève de Montpellier
Lettre de Manon de Strasbourg
Carte reçue de Bastien, élève à l'école de Trébon dans les Hautes Pyrénées
texte accompagnant le dessin de Julie, élève de CM2 à l'école Sainte Anne de Strasbourg
Carte de Maria et Amélia du Portugal
Carte reçue de l'association Vert le jardin de Brest, avec onglets mobiles pour découvrir des suggestions d'activités pour le matin...
... et pour l'après-midi
Carte de Julie, strasbourgeoise travaillant en Lorraine
Carte postale de Marie-Christine, habitante de Neuvic en Corrèze
Carte d'Anny, habitante de Haguenau
Carte de Bernard d'Erstein
Carte de Noémie et Cédric d'Erstein
Lettre de Véronique et Esteban de Chibougamau au Québec
Carte de Cathy de Wingersheim
Carte reçue d'Andrée, habitante de Montpellier
Carte reçue d'une habitante d'ostwald
Carte d'encouragement de Bretagne
et pour finir la carte postale utilisée par les écoles de Strasbourg pour répondre aux courriers reçus !

 

Vu dans la presse

retrouvez les articles parus dans la presse
à l'occasion du défi "10 jours"
relevé par les écoles Karine et Fischart
sur notre page "vu dans les média"

 

Réaction... 

 Lire le courrier d'un lecteur des DNA 

 





Adipso

Site Internet créé par
l'agence web Adipso
localisée à Strasbourg, Alsace

www.adipso.com