6 mois et 2 ans et demi après... enquête sur les effets du défi 10 jours pour voir autrement

19/10/2011

Depuis 2008, 5 écoles de Strasbourg, accompagnées par ECO-Conseil, ont relevé le défi des 10 jours pour voir autrement (10 jours sans écran). Ces projets ont tous été couronnés de succès : les enfants, largement soutenus par leurs enseignants, leurs parents et les structures du quartier, ont su résister pendant les 10 jours à la tentation des écrans... 

Les défis ont été relevés avec succès mais... qu'en reste-t-il  6 mois après ?  2 ans et demi après ?

Le défi "10 jours pour voir autrement" a pour but d'inviter les enfants, et leur familles, à "décrocher" pendant 10 jours des écrans et de profiter de ce temps libéré pour (re)découvrir d'autres activités et d'autres relations.

Cela marche et le succès que connaissent les défis le prouve.  Mais qu'en est-il une fois le défi terminé : est-ce que les habitudes des enfants en matière de temps passé devant les écrans changent ? Est-ce que les défis ont eu un impact sur la vie des familles ?...

C'est pour tenter de répondre à ces questions que nous avons mené, en octobre 2011, une enquête auprès des parents des écoles qui ont relevé le défi au printemps 2009 (écoles Wurtz et Stoskopf) et au printemps 2011 (école Karine et Fischart).

Une enquête auprès de 600 parents, un taux de réponse supérieur à 35%...

L'enquête a été réalisée via un questionnaire diffusé dans les classes qui ont vécu le défi : classes de CM1 et CM2 dans les écoles Wurtz et Stoskopf et classes de CE1, CE2, CM1 et CM2 des écoles Karine et Fischart.

Sur environ 600 questionnaires diffusés, 222 ont été retournés soit un taux de retour sur les 4 écoles de 36,9 % ce qui constitue un premier indicateur de l'intérêt qu'ont porté les parents à ce projet.

Premier constat : depuis la fin du défi les enfants passent moins de temps devant les écrans

La première question de l'enquête visait à déterminer si, depuis la fin des défis, le temps passé par les enfants devant des écrans avait diminué.
Sur l’ensemble des 4 écoles, 56,8 % des parents qui ont retourné leur questionnaire considèrent que leur enfant passe moins de temps devant les écrans depuis le défi.

Deuxième constat : le défi a d'autres effets sur les enfants

La deuxième question de l'enquête visait à savoir si le défi avait modifié les activités des enfants durant la journée.
Sur l’ensemble des 4 écoles, 46,8 % des parents ayant répondu  considèrent que, en dehors de l'aspect "temps passé devant les écrans", le défi a eu d'autres effets sur la vie de leurs enfant, les effets les plus fréquemment cités sont le temps passé sur les devoirs et la lecture.

Troisième constat : le défi a un impact sur la vie des familles 

La troisième question visait à savoir si, au delà de l'effet sur les enfants, le défi avait modifié des choses dans la vie des familles.
Sur l’ensemble des 4 écoles, 45,5 % des parents qui ont retourné leur questionnaire considèrent que le défi a eu des effets sur la vie de l'ensemble de la famille avec notamment une augmentation des sorties en familles et plus de discussions et d'échanges

Et en plus, le défi améliore la relation entre les parents et l'école

D'après le Directeur de l'école Karine, dont les élèves ont rélévé le défi en mai 2011, ce projet a eu, au sein de son école, d'autres effets : 

  • il n’a eu aucun mal pour constituer la liste des parents élus au conseil d’école, car il a pu prendre des contacts à l’occasion des 10 jours sans écran.
  • les relations avec la plupart des parents sont plus apaisées que l’an dernier, le regard porté par les parents est plus positif car l’école s’est engagée fortement dans ce projet par les activités proposée,
  • les parents élus ont organisé une réunion pour proposer aux parents des adresses pour faire du sport et de la musique sur le quartier ,
  • Il y a plus de parents prêts à accompagner les classes pour les sorties et activités diverses.

En conclusion, il est persuadé que " l’impact du défi est énorme et que l’on ne peut en juger qu’en suivant ce projet de près, en regardant la joie des enfants à ce moment là ".

 


 

 





Adipso

Site Internet créé par
l'agence web Adipso
localisée à Strasbourg, Alsace

www.adipso.com