Fabienne MULLER

Ingénieur "prévention et gestion des déchets" au sein de l'ADEME à Angers (Région Pays de La Loire )

Promo 9 (1996-1997)

 

MAJ : Avril 2012

Mon parcours avant la formation

Après un DEA De biologie forestière, j'ai été, dans le cadre de plusieurs CDD, chargée de mission déchets au sein de la Chambre des Métiers de Lorraine.


Mes motivations à suivre la formation d’éco-conseiller

Je souhaitais me diriger vers un métiers plus en relation avec les acteurs de terrain de l’environnement.
Mes études universitaires, très spécialisées, m'orientaient vers un domaine qui ne me convenaient plus. Je souhaitais travailler en contact avec des gens et dans un domaine que je trouvais de plus en plus intéressant et évident pour les années à venir : l’environnement.


Mon avis sur la formation d’éco-conseiller

Cette formation m’a été bénéfique à de nombreux niveaux. C’est une formation pluridisciplinaire qui m’a apporté une ouverture sur l’environnement de façon « générale ».
Ayant une formation scientifique de base, j’ai acquis au cours de la formation des connaissances indispensables sur les thèmes divers de l’environnement tel que les déchets, l’eau, l’écologie, le milieu de l'entreprise, le droit de l’environnement etc. …

Le "plus" de la formation est que les cours sont assurés par des professionnels et donc nous avions des points de vue de personnes travaillant sur le terrain. PAr ailleurs, cette formation fournit de nombreux retours  d’expériences importants pour notre future recherche d’emploi après la formation et donnant une meilleure appréhension des besoins des entreprises, collectivités et associations travaillant dans ce domaine.
 

Mon parcours professionnel à l’issue de la formation et mon poste actuel

J’ai eu beaucoup de chance. Mon stage, réalisé dans un bureau d’étude Lorrain, m’a permis de travailler avec l’ADEME Lorraine, dans le cadre d’une prestation de service. L’ingénieur ADEME m’a indiqué des offres d’emploi ADEME, auxquelles j’ai postulé. 

Les ressources humaines de l’ADEME m’ont orientées vers un poste au siège à Angers, poste que j’occupe toujours depuis maintenant 13 ans. Je travaille au siège de L’Agence à Angers, au sein de la Direction déchets et consommation durable, dans le service «prévention et gestion de déchets ». Je suis ingénieur confirmé au sein de ce service.


Mes principales missions dans ce poste

Je travaille sur le retour au sol des matières organiques exogènes. Leur devenir, la qualité du retour au sol, des pratiques (démarches qualité, labels, certifications de service), mais aussi des produits résiduaires organiques, les nouveaux débouchés en retour au sol, le suivi de l’évolution de la réglementation dans ce domaine ainsi que des nouvelles normes.
Je travaille avec les représentations nationales des acteurs impliqués dans cette filière.
Etant au siège, je m’occupe principalement des nouvelles pratiques, des opérations exemplaires, des études et de la recherche sur cette filière, en vue d’acquérir des nouvelles données, et les retransmettre ensuite vers les acteurs de terrain, sous différentes formes : publications,  colloques, journées techniques, articles divers web …
Travaillant dans une entreprise de service public, le but de mon travail, est de diffuser l’information acquise, et d’écouter les besoins du terrain de cette filière de les faire remonter en lançant des études, ou en finançant les études – programmes de recherche – ou autres (réalisation de logiciels, d’outils d’aide à la décision) des acteurs concernés.
Par ailleurs, étant au siège, nous avons aussi à répondre aux objectifs fixé par l’Etat et nos ministères de tutelles sur divers domaines. Après le grenelle de l’environnement, nous devons également mettre en œuvre les décisions issues du grenelle par des études ou appels à propositions sur les domaines et sujets identifiés.
 

Ce que j’apprécie dans mon métier

Depuis 13 ans, que je suis à l’ADEME, je ne me suis jamais ennuyée. J’ai réalisé tellement de choses diverses et variées que j’ai l’impression de ne jamais avoir fait la même chose. C’est toujours en mouvement, en constante évolution, en fonction non seulement de l’évolution de la filière, mais aussi de la réglementation, du contexte, des acteurs, de leurs besoins …


Pour moi être éco-conseiller c’est...

... avoir été pionniers de la prise en compte de l’environnement dans les structures où cette prise en compte était absente il y a 15-20 ans.
Aujourd’hui la structure dans laquelle je travaille ne valorise pas plus ce métier que d’autres formations permettant de travailler au sein de l’ADEME. Cependant j’ai acquis dans la formation une ouverture aux structures (par la pluridisciplinarité des interventions professionnelles lors de la formation), qu’on ne retrouve pas forcément dans d’autres formations.
J’ai été, dans le cadre de mon poste, amenée à étudier des CV venant d’horizons divers. Je peux dire que la formation d’éco-conseiller apporte une vision large et transversale qu’on ne retrouve pas systématiquement. Je pense que cette vision est indispensable aujourd’hui pour travailler dans une perspective de développement durable.


Mes conseils pour les futurs éco-conseillers

Continuer d’y croire, et garder l’envie de travailler dans une optique de changement. Je dis cela car parfois nous sommes amené à douter dans ces domaines liés à l’environnement, mais il faut persévérer, parce que cela en vaut la peine.

 


Adipso

Site Internet créé par
l'agence web Adipso
localisée à Strasbourg, Alsace

www.adipso.com