Parole P25 - L’apiculture urbaine – une alternative au déclin rural des populations d’abeilles ?

8/02/2012

Depuis une dizaine d’années on constate un déclin significatif du nombre d’abeilles, dû à une mortalité encore peu comprise et mal maîtrisée.


On attribue ce phénomène à l’utilisation de produits phytosanitaires et systémiques dans les zones agricoles, mais aussi à la destruction des milieux naturels en faveur de monocultures. Ces conditions fragilisent les populations et les rendent plus vulnérables à des attaques parasitaires, par exemple.

Le déclin du nombre d’abeilles pose un problème beaucoup plus vaste: les abeilles jouent un rôle essentiel dans la pollinisation et donc la fructification des cultures alimentaires. 80% des cultures seraient dépendantes des insectes pollinisateurs, et de l’abeille en particulier !

On note une réduction du nombre de ruches, mais aussi une réduction d’apiculteurs d’où le besoin de trouver des solutions durables.

L’abeille en ville – une solution ?

Constats inattendus

Depuis dix ans que l’on implante activement des ruches en ville, on cumule un certain nombre de constats, certains pour le moins étonnants :

  • L’utilisation de pesticides est moins importante en ville ; les abeilles en profitent !
  • Les températures des villes sont de 2-3°C supérieures à leur entourage rural. Les abeilles étant thermophiles, cela leur convient tout à fait !
  • Dans les villes on retrouve une grande variété de plantes avec des floraisons réparties sur une grande partie de l’année. Cela représente une ressource alimentaire abondante, diversifiée et quasi continue pour les abeilles.
  • Cette diversité et abondance alimentaire permet aux ruches de rester au même emplacement, alors que les ruches « rurales » sont souvent amenées à effectuer une « transhumance » pour être productives.
  • On constate un rendement supérieur des ruches urbaines – rendement qui peut être multiplié par deux.
  • Les analyses montrent que la qualité du miel urbain n’a rien à envier au miel rural et qu’on y retrouve même moins de traces de pesticides.

 De nombreuses villes se dotent de ruches

Depuis les années ’90, de nombreuses villes mettent en place une politique d’implantation et de valorisation de ruches dans des villes. Ainsi à Paris on compte maintenant plus de 400 ruches que l’on trouve sur le toit du Grand Palais, de l’Opéra, de l’Assemblée Nationale ou près de l’aéroport de Roissy ! A Lille il y a plus de 50 ruches dans la ville. Il existe même un adjoint au maire chargé (entre autre) de l’apiculture urbaine ! Mais d’autres grandes villes telles Marseille, Lyon, Nantes, Perpignan se sont elles aussi engagées sur cette voie.

Apiculture urbaine – mode d’emploi

L’apiculture urbaine est ouverte à tous : aussi bien des particuliers que des communes ou entreprises.
L’installation de ruches est régie par le Code Rural et nécessite une étude de faisabilité et une déclaration auprès de la Direction Départementale des Services Vétérinaires. Il faut également s’assurer que la commune où l’on souhaite implanter des ruches autorise l’installation d’abeilles.
A priori il s’agit de respecter des distances de sécurité, fixées par un arrêté préfectoral ou municipal. Celui-ci imposera une distance de sécurité entre ruches, écoles, hôpitaux, voies publiques ou chemins privés.
Ceci dit, il faut bien sûr s’assurer que l’on dispose d’une ressource alimentaire suffisamment abondante pour les abeilles.

On peut faire appel à des associations apicoles pour un soutien administratif ou technique.

Conclusion

Face au déclin d’abeilles en zone rurale, l’apiculture urbaine représente une facette intéressant puisqu’elle offre aux villes l’opportunité de repenser leurs espaces naturels et floraux, mais ouvre de nouvelles voies qui permettent de redynamiser ou du moins consolider l’apiculture. Elle s’insère parfaitement dans une démarche de développement durable. Un autre aspect non négligeable de l’abeille est sa valeur en tant que bio-indicatrice ou « sentinelle de l’environnement ». Une dimension que le Ministère de l’Agriculture met en avant dans son Plan de Développement Durable de l’Apiculture (2013-2015). Il sera intéressant de voir si cette proposition sera retenue. Affaire à suivre.

 

Ellen DEGOTT-REKOWSKI

 

Episode précédent

          Temps de crise pour les abeilles

A suivre :

          Plan abeilles : un projet national pour « des apicultures »

 

 

En savoir plus

 


 

 

Urban bees

Programme européen
Life + Biodiversité
pour le maintien des abeilles
en milieux urbains
et périurbains.

Abeill’enville

Partenariat entre Asapistra
(Association Apicole de Strasbourg)
et des collectivités territoriales
des alentours de Strasbourg

Abeille sentinelle de l’environnement

Programme national de
sensibilisation du grand public,
des collectivités territoriales
et des entreprises à la sauvegarde
de l’abeille, notamment via
l'installation de ruchers en ville

Bee-secured

Opérateur environnemental
qui valorise l’abeille comme
outil de collecte de données
en milieux naturels cultivés
et industriels 




Adipso

Site Internet créé par
l'agence web Adipso
localisée à Strasbourg, Alsace

www.adipso.com