Parole P26 - La carte collaborative au service du développement durable - Exemple de la Carte-OuVerte de Rennes

27/11/2013

Cet article va parler de cartes collaboratives dite « vertes » en s’appuyant sur l’exemple de la Carte-OuVerte de Rennes. Le but de cette cartographie collaborative « verte » est de répertorier les initiatives permettant de réduire l’empreinte écologique des habitants de la zone cartographiée. Cette initiative citoyenne a choisi l’outil cartographique car il permet de représenter sur un même support un grand nombre d’informations dans plusieurs thématiques, le tout à différentes échelles.


Le projet Green Map

Cette initiative utilise des icônes thématiques issues du projet Greenmap de New York. Ce projet, datant de 1995, propose d’utiliser les icônes Green Map standardisées au niveau mondial. Tous les projets Green Map System ® possèdent donc une légende commune, ce qui facilite la compréhension universelle.

Une carte pour tous

La carte verte est avant tout un outil. Elle s'adresse principalement aux habitants d'un territoire en recherche de différentes adresses en rapport avec les activités plus proches du développement durable et local. Elle s'adresse également à toutes les personnes passant par le dit territoire, quelque soit la raison (travailleurs, visiteurs, hommes d'affaires, élèves etc.).
De par son aspect participatif et pédagogique, mais également interactif, la carte verte implique également toute les classes d'âge, des plus anciens, en quête de proximité avec leurs terroir, jusqu'aux plus jeunes (étudiants, élèves et groupes scolaires en général).
Rassemblant des informations de divers horizons, naturels, citoyens, historiques, culturels, voir des zones remarquables, d'autres cibles peuvent être mises en avant, tel que les groupes touristiques, les guides gastronomiques, les entreprises agissant dans le développement durable.

Une initiative engagée

De par son aspect participatif et collaboratif, la carte verte rentre tout naturellement dans le développement durable. D'une part par la sphère sociale, qui rassemble des personnes autour d'un engagement commun, et unifie les informations de différentes initiatives populaires et participatives.
L'aspect environnemental est quant à lui très représenté, de différentes manières. D'une part par le rassemblement des initiatives environnementales tel que les AMAPs, les composts communs ou encore les centres de tri pour les déchets. Par ce biais les acteurs qui choisissent d'utiliser ces cartes agissent en faveur de l'environnement.
Enfin la sphère économique est également dynamisée par la mise en ligne sur les cartes communes d'informations relatives aux sociétés et établissement à but économiques. Chaque personne peut contribuer en rajoutant un élément sur la carte. Ces ajouts peuvent-être fait sans authentification mais ils sont modérées par une équipe en charge de la carte. De plus, un fond de carte collaboratif (OpenStreetMap) est employé, confirmant la ligne directrice de ce concept.

Une carte dynamique

La carte OuVerte utilise le logiciel libre Chimère qui permet la réalisation de cartes en ligne participatives et thématiques. Les points d’intérêts (jardins partagés, bacs à compostes collectifs, etc.) ou les trajets (pédibus, pistes cyclables, etc.) affichent lorsqu’ils sont sélectionnés, des descriptions (textes, audio, image, vidéo). On peut voir l’exemple ci-dessous avec la boutique NaturO’clic.

La démocratisation des cartes collaboratives permet donc à chacun de prendre part au développement local du territoire, de redécouvrir sa ville, de partager des initiatives, d’aider le changement et de faciliter le partage de connaissances.

 
 Matthieu BaleyTanguy Glandut
 

 

 

En savoir plus 

 


 

Découvrir la
cartographie collaborative

 OpenStreetMap
La carte coopérative libre

 Open Green Map

 Carte ouverte pour
l’agglomération de Rennes

 La carte ouverte

 Chimère

 Carte-OuVerte




Adipso

Site Internet créé par
l'agence web Adipso
localisée à Strasbourg, Alsace

www.adipso.com