Parole P23 - La mobilité décarbonée, douce et active des éco-conseillers

09/04/2011

Les bâtiments de l'INSA, où se tiennent les enseignements de la formation d'éco-conseiller, sont situés près du centre de Strasbourg, à 1 km seulement de la Cathédrale.

Par ailleurs, Strasbourg est une ville plate, équipée de 490 km de voies cyclables, et l'INSA dispose d'un grand garage à vélos qui est installé sur le toit de la bibliothèque.

Enfin Strasbourg dispose d'un réseau dense de transports en commun avec notamment plusieurs lignes de tramway, tram qui s'arrête justement devant la porte de l'INSA...

Toutes les conditions sont donc réunies pour encourager la mobilité décarbonée, douce, active des éco-conseillers en formation !

Petite enquête sur les pratiques de la promo 23 en matière de déplacement

Sur 33 éco-conseiller(e)s en formation dans le cadre de la 23ème promo  :

  • 12 viennent à l'INSA à vélo, avec un maximum de 6 km aller simple
  • 10 viennent à pied, maximum 4 km aller simple
  • 5 prennent le train, (suivi du tram ou du vélo)  
  • 5 prennent le tram
  • 1 seul, dont l'identité ne sera pas dévoilée, prend sa voiture, car il (ou elle !) doit déposer ses 2 enfants chez la nourrice.

Quelques témoignages :

  • Ivan : « les vélos (d'occasion) ne sont pas chers à Strasbourg et les pistes cyclables adaptées et plates, un vrai plaisir... »
  • Céline : « le vélo sur la neige, pas facile !... »
  • Alexia : « je me suis lamentablement vautrée sur une plaque de verglas en décembre »
  • Corinne : « marcher 15 minutes ça oxygène et ça permet de voir plein de petites choses qu'on rate en voiture ou en tram : les premières petites fleurs du printemps, etc »

Celui qui part le plus tôt, car il a le plus chemin à parcourir : c'est Guillaume ! Il habite dans le Sundgau, dans le sud de l'Alsace. Il sort de chez lui à 6h30 quand les cours démarrent à 9h ! Grâce à quoi, pendant tout l'hiver il a eu le bonheur d'assiter au lever du soleil en route... Il fait du déplacement multi-modal : 20 km en voiture, puis 110 km en train, puis 3 km en tram.

Karine, Céline et Noémie, elles, pratiquent le « vélo-train-vélo ». Noémie charge son vélo dans le train. Karine et Céline gèrent chacune deux vélos : un qui passe la nuit à l'abri sous la gare de Strasbourg et un dans leur gare d'origine !

Chaque jour, la promo 23 fait ainsi 744 km pour ses aller-retour à l'INSA. En voiture, cela aurait fait 20 tonnes de CO2 pour les 7 mois de formation...


Strasbourg, en tête du peloton français !

Première ville cyclable de France, avec plus de 130 000 cyclistes et 490 kilomètres de pistes cyclables, Strasbourg entend continuer à privilégier ce mode de déplacement sain, silencieux, adapté au milieu urbain et respectueux de l'environnement.
Strasbourg a une longue tradition cycliste ce qui la différencie nettement des autres grandes villes françaises. La grande majorité des Strasbourgeoises et les Strasbourgeois possèdent, dès leur plus jeune âge, leurs propres vélos. Pour compléter son offre notamment à l'égard des touristes, la Ville a récemment mis en place des vélos en libre service le Vél’hop qui, à terme, devrait compter 20 boutiques et stations et 4 400 bicyclettes.

A l’heure actuelle, Strasbourg tend à satisfaire pleinement les attentes des cyclistes strasbourgeois en axant ses efforts sur le stationnement des vélos, la lutte contre le vol et la mise en place d’aménagements innovants.

Des arceaux et les parcs à vélos sécurisés se multiplient. 1 600 places sont désormais disponibles à proximité immédiate de la gare où se trouve le plus grand parc à vélo de France d’une capacité de 850 places.

De nouveaux services, tels un contrôle technique et un stand de marquage, sont proposés aux cyclistes pour lutter contre le vol des vélos et la prévention des accidents. L'agglomération strasbourgeoise occupe depuis longtemps la première place dans ce domaine avec plus de 3 000 vélos marqués depuis 2004. Concernant les aménagements cyclables, Strasbourg réalise des passerelles pour franchir les coupures urbaines ou des ponts destiné aux modes de déplacement doux (vélos, piétons, tramways).

Strasbourg, innovante et dynamique !

La politique "vélo" de la CUS s'articule autour de trois axes principaux :

  • favoriser la pratique du vélo en toute sécurité,
  • promouvoir l'intermodalité,
  • soutenir les actions en faveur des cyclistes.

Reconnue au niveau national l'action de la Communauté Urbaine de Strasbourg (CUS) en matière de politique de vélo est reconnue au niveau national. Cette politique volontariste permet une hausse régulière de la fréquentation des équipements.  Les pistes cyclables ont un rythme de croissance annuel de plus de 10 km.

Un dialogue constant existe entre usagers, associations de cyclistes et services de la CUS pour prendre en compte les besoins spécifiques des cyclistes, trouver des solutions aux difficultés rencontrées, ou proposer des améliorations.

Enfin, après les zones 30 et la mise en place de 358 contresens cyclables, la Ville va bientôt expérimenter, sur cinq carrefours, le tourne-à-droite qui permettra aux cyclistes de tourner à droite au feu rouge. 
Cette mesure, encore expérimentale en France, est déjà une réalité à l'étranger et notamment en Belgique. Elle est, depuis longtemps, réclamée en France par les associations de cyclistes.

Au moment où une réflexion est menée pour créer un code de la rue qui généraliserait le contresens cyclable, comme en Belgique, Strasbourg entend faire partager son expérience.

L’intermodalité, alternative à la voiture

Les éco-conseillers l’ont bien compris, le recours à la combinaison vélo et transports en commun, évite l’usage de la voiture et est une solution pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Un programme de 50 « véloparcs », abris à vélos aux abords des stations tramway et d'arrêts bus, a été lancé et permet les combinaisons tram, bus et vélos. Des parkings relais avec parcs à vélos permettent un usage combiné de la voiture et du vélo.
La CUS offre un soutien aux entreprises et aux administrations dans la mise en place de Plans de Déplacement des Entreprises, 35 000 salariés et 25 000 étudiants sont potentiellement concernés.

Le tramway de Strasbourg

Avec plus près de 300 000 voyageurs par jour, le tramway strasbourgeois est un des éléments primordiaux de la politique de transports publics qui incite les usagers à multiplier les combinaisons entre les modes de transports.
Ce tramway esthétique, moderne, pratique et écologique fait également la fierté de Strasbourg qui fut l’une des premières villes de France à décider le retour de ce mode de transport emblématique de la fin du XIXe siècle et à révolutionner son image.
À ce jour, l’agglomération strasbourgeoise continue d’accumuler les records. Avec ses 55,5 km de longueur, ses 6 lignes et ses 69 stations, son réseau est le plus long de France.

Nombre de lieux publics sont proches les uns des autres ou à proximité d’une desserte en transports collectifs. Les cheminements sont souvent agréables grâce à la richesse du patrimoine historique Strasbourgeois et aux aménagements urbains et paysagers.
12 kilomètres de linéaires sont réservés aux aires piétonnes dans l'agglomération, soit plus de 4 % de l'ensemble de la voirie. Le secteur piéton du centre ville couvre aujourd’hui plus de 3 hectares d’un seul tenant, depuis la Cathédrale jusqu’aux Ponts Couverts.

 La gare TGV de Strasbourg

A plus grande échelle, la mise en service du TGV Est Européen, en juin 2007, a considérablement amélioré l’accès à Strasbourg, en provenance de Paris et du reste de la France, comme en provenance d’Allemagne.
En 2011, l’arrivée du TGV Rhin-Rhône entre Mulhouse et Dijon permettra un gain de temps sur le trajet Strasbourg-Lyon de 1h25 par rapport au trajet actuel, pour passer à 3h15, et permettant une liaison Strasbourg-Marseille en 5h05.

Au croisement des axes ferroviaires Paris-Munich et Francfort-Marseille, Strasbourg devient un véritable carrefour TGV capable de concurrencer l’avion, 20 à 50 fois plus émetteur de CO2 que le train.

Alors que vous soyez strasbourgeois bien établi ou futur strasbourgeois,
alsacien de cœur ou touriste, venez expérimenter l’intermodalité.

Avec les beaux jours qui arrivent, Strasbourg devient la ville idéale pour flâner à pied le long du canal,
relier de trois coups de pédale la Cathédrale à la Petite France ou rouler sur rails jusqu’à l’Orangerie
.

 
Betty Brubacher & Coralie Fourastié

 

Les déplacements à Strasbourg

 

Quelques chiffres

490 km de voies cyclables
10 km de pistes cyclables
supplémentaires par an

130 000 cyclistes
Plus d'1 habitant sur 2

 Le plus grand parking
à vélo de France
capacité : 850 places

358 rues avec
contresens cyclables

50 « véloparcs »
des abris à vélos
aux abords des stations
de  tramway

Tramway de Strasbourg :
300 000 voyageurs par jour
6 lignes - 69 stations
Longueur totale : 55,5 km

 

Mieux se déplacer à Strasbourg

 

Les sites utiles

le site de la ville

le site de la Compagnie des
Transports Strasbourgeois

 

Pour comparer
les différents
modes de transport

éco-comparateur de la sncf

 

Pour des conseils
en tout genre
sur le vélo

Association Bretz’selle.
 

Vu à Strasbourg

galerie
Un vélo oublié dans la Rue Goethe à Strasbourg (photo S. HYGEN)

 

Quand la politique "vélo"
rencontre la politique
"Zéro phytosanitaire"

 




Adipso

Site Internet créé par
l'agence web Adipso
localisée à Strasbourg, Alsace

www.adipso.com