Parole P23 - ON AIR avec Denis CHEISSOUX, animateur inspiré de l’émission de radio « CO2 mon amour » chaque samedi sur France Inter

06/06/2011

CO2 mon amour est une émission de radio diffusée tous les samedis de 14h à 15h sur France Inter.

En tête des audiences sur cette tranche horaire, l’émission connait un franc succès depuis sa création en 1992 et traite de sujets en lien avec l’écologie, en donnant la parole aux scientifiques, naturalistes, sociologues, économistes, penseurs, associatifs, élus, aux jeunes, aux écrivains.
Ma curiosité m’a poussée à aller à la rencontre de la voix enjouée de l’animateur que j’entends dans mon poste de radio chaque samedi. Denis CHEISSOUX, qui parle d’environnement à la radio depuis 25 ans, a eu la gentillesse de m’ouvrir les portes de son émission « qui empêche de polluer, de réchauffer et de penser en rond ».

Rétrospective de cette rencontre avec un homme de radio qui s’est déroulée lors de l’émission du 21 mai.

Samedi 21 mai, 13h30...

J’arrive dans les locaux de la Maison de la Radio où je suis accueillie par un énergique « allez jeune fille, c’est par là ! ». Denis CHEISSOUX m’invite à me diriger vers son bureau où il finit de préparer son émission qui commence dans une demi-heure. J’assiste ainsi aux derniers préparatifs en présence de Fabrice LAIGLE, le réalisateur de l’émission.

Au programme de l’émission du jour :

  •  le billet d’humeur de Denis, très attendu des auditeurs,
  •  l’interview de Jean-Marie Pelt sur les allergies au pollen d’Ambroisie,
  •  un reportage dans le Cantal : découverte du Plateau de Limon et rencontre avec Stéphane SERRE, randonneur et propriétaire d’un gîte écolo,
  • et l’actualité de l’environnement par Nathalie FONTREL : le point sur les gaz de schistes, la sécheresse, la fête de la nature…

Tout en faisant le point sur le timing des différentes séquences avec Fabrice, Denis m’explique le fonctionnement de l’émission. Il amène la matière première pour constituer l’émission. Grâce à un carnet d’adresses très dense, il conçoit les sujets, effectue des reportages partout en France, transportant son magnéto sur son vélo le plus souvent.
Fabrice, le réalisateur, a pour rôle de mettre en ondes l’émission, il la séquence, l’habille, l’« ambiance » grâce à l’ajout de détails sonores. Marion, une assistante, réalise des recherches documentaires sur les sujets qui vont être diffusés.

Denis possède une liberté totale dans le choix des sujets. L’idée étant que l’auditeur « feuillète » un magazine audio, les thématiques abordées ne suivent pas toujours de près l’actualité environnementale et ce n’est pas un problème. Denis résume ainsi l’objectif de cette émission : « accompagner les jeunes et moins jeunes qui se posent une question simple et complexe à la fois : quelle sera ma vie dans mon siècle ? ».

Comment Denis en est-il venu à parler d’écologie à la radio ?

A l’âge de 4 ans, il savait déjà ce qu’était un éco-système grâce à deux grands-pères paysans. Il était donc naturel de partager son amour de la nature, ses connaissances écologiques sur les ondes. Il conçoit son métier comme celui d’un passeur et considère « l’auditeur comme un citoyen et pas comme un client ». Etre un homme de radio c’est également être un artiste. « On raconte toujours une histoire, la radio c’est l’art du récit. Et il faut fabriquer des images même si on est à la radio ».
Fabrice, avec ses ambiances sonores, contribue à alimenter l’imaginaire de l’auditeur.

La spécificité de CO2 mon amour réside dans le fait que l’émission traite d’écologie avec une tonalité positive. Denis s’interdit de désespérer les auditeurs et fait de la citation de Voltaire « il est poli d’être gai » un principe de vie. Pendant une heure, les auditeurs s’évadent, voyagent au gré des reportages. Il n’est jamais question de les anéantir avec des sujets alarmistes sur l’état de la planète car « le catastrophisme ne conduit pas à l’action ».

13 h 53 - Heure H - 12 : dernières "répétitions"

Denis se « remet en bouche » son billet d’humeur qu’il va lire à l’antenne dans une quinzaine de minutes. Il relit à voix haute son papier. Plus tard, il me donnera ce précieux conseil : « Il faut toujours répéter, se remettre en bouche son texte. Et surtout toujours se méfier de ses facilités ! Même quand tu connais un sujet, il faut toujours bachoter ». A bon entendeur…

13 h 57 - heure H - 08 : en route pour le studio

on se dirige vers le studio situé trois étages plus haut. Denis fait rapidement le point avec l’équipe du studio puis se place derrière le micro paré de son casque. L’émission peut commencer.

14 h 05 - l'heure H : c'est part pour 54 minutes

L’émission CO2 mon amour débute par le billet d’humeur et suit le déroulé prévu.

14 h 59 : c'est finit pour aujourd'hui

Denis rend l’antenne et donne rendez-vous aux auditeurs la semaine prochaine.

Ma curiosité assouvie, je remercie mes hôtes et m’apprête à quitter la Maison de la Radio.

Denis conclut notre échange en adressant ce message à ceux qui s’engagent dans les métiers du développement durable :

« Vous allez avoir à lutter contre deux pollutions majeures : l’indifférence et la résignation. Vous vous engagez sur un chemin de longue haleine mais vous êtes dans le vrai, on n’échappe pas aux lois physiques, par exemple celles du réchauffement climatique. Des collectifs sont à réinventer, des infinis à créer : un infini dans la sobriété, un infini dans le culturel qui sert à relier les hommes, sinon c’est la barbarie. Votre rôle est d’accompagner le changement de civilisation, vous êtes là pour gommer les excès du 20ème siècle, apprivoiser une autre forme de bonheur, réinventer le progrès, parler aux gens de perspectives. L’enjeu est d’accompagner cette fin de civilisation sans avoir encore inventé notre nouvelle renaissance. Notre civilisation se situe à une croisée des chemins et une redistribution des cartes est en cours. Il va falloir savoir se saisir de cette opportunité ! »

 
M.B. 

 


 

CO2 mon amour en photos...
pour une fois !

 

Denis CHEISSOUX, journaliste et animateur de l'émission CO2 mon amour sur France Inter
Denis CHEISSOUX, journaliste et animateur de l'émission CO2 mon amour sur France Inter
Fabrice LAIGLE, réalisateur de l'émission
Fabrice LAIGLE, réalisateur de l'émission
Fabrice aux manettes...
Fabrice aux manettes...
... et Denis au micro
... et Denis au micro

 

Lien sur la page de l'émission
sur le site de France Inter




Adipso

Site Internet créé par
l'agence web Adipso
localisée à Strasbourg, Alsace

www.adipso.com