Parole P24 - D’où vient mon potimarron ?

09/12/2011

En partant à la recherche d’un légume local et biologique, nous avons découvert l’agriculture bio-dynamique. Est-ce une agriculture différente de l’agriculture biologique ? Quels sont ses caractéristiques et ses fondements ? Quelles sont ses limites ? Choisir des produits issus de l’agriculture bio-dynamique serait-il un choix subjectif ?


Ce matin je voulais acheter un potimarron local et biologique.

Pourquoi un légume local ?

Je veux un légume local pour lui éviter des kilomètres avant d’arriver dans mon assiette, et ainsi préserver l’environnement. L’idée est aussi de participer au développement économique et à la dynamique sociale de la région où je vis. 

Pourquoi un légume biologique ?

Je choisis un produit d’agriculture biologique labélisé AB. Sa qualité m’assure que sa production :

  • respecte des équilibres naturels (recyclage des matières organiques, la rotation des cultures et la lutte biologique),
  • préserve la qualité́ de l’eau,
  • respecte et protège la biodiversité́.

Il ne nuit pas à l'environnement ni à la santé car l’agriculture biologique garantit la non-utilisation de produits chimiques de synthèse et, par principe de précaution, d’OGM. 

 

Au marché de mon nouveau quartier, j’ai trouvé un maraicher biologique de la région. Il était labellisé AB (Agriculture Biologique) et, là surprise, il avait un potimarron avec une étiquette « Demeter » et produit issus de l’« agriculture Bio-Dynamique ». J’ai voulu en savoir plus …

 

Bio-dynamie, une autre façon de faire de l’agriculture biologique ?


L’agriculture bio-dynamique a pour but de :

  • intégrer la culture dans l’esthétique du paysage,
  • préserver et accroître la fertilité des sols,
  • produire une alimentation saine et capable de fortifier les organismes humains
  • favoriser les relations entre producteurs et consommateurs.

Ses moyens sont :

  • l’usage de préparations spécifiques, permettant de régénérer les plantes et les sols, est obligatoire en bio-dynamie,
  • la prise en compte des influences de la périphérie cosmique (lune, soleil, planètes, …)
  • la conception de la ferme comme un organisme agricole.

Cette agriculture se base sur une observation soutenue des plantes.


De l’homéopathie pour le sol et les plantes

Les préparations sont obtenues à partir de plantes, de minéraux et de fumier et sont conservées dans une corne ou une panse de bovin enterrées, à une équinoxe donnée, pendant plusieurs mois.
Elles sont ensuite diluées à doses homéopathiques et répandues à certaines périodes de la journée selon un calendrier précis.


Au rythme de la lune et des planètes

D’après le « Calendrier des semis », calendrier lunaire et cosmique, certaines périodes sont considérées propices aux plantes de type racines (carottes) ou feuille (salade). Il conviendra, ainsi, pour optimiser la croissance et la conservation des fruits et légumes de les semer et de les récolter aux périodes favorables.


La ferme un organisme agricole autosuffisant

A la base de l’agriculture bio-dynamique, la ferme est conçue comme un organisme agricole autosuffisant, produisant de lui-même tout ce dont il a besoin pour se développer. L’élevage est extrêmement lié à la culture. La vache a une place centrale dans cette pratique : elle permet la fertilisation de la terre par son système le digestif, considéré comme le plus développé de tous les animaux.

Des maraichers, des céréaliers et des viticulteurs utilisent la bio-dynamie sans s’être associés directement à une ferme, mais en se procurant des préparations obtenues dans des fermes « complètes » (culture et maraîchage).

Bio-dynamie, une agriculture inspirée de l’anthroposophie


 

Les pratiques de l’agriculture bio-dynamique se basent sur les recommandations faites par Rudolf Steiner, fondateur de l’anthroposophie, et sont indiquées dans son livre « Cours aux agriculteurs » dès 1925. D’après R. Steiner « L’idéal de l’agriculture bio-dynamique est l’organisme agricole avec la plus grande autonomie de production adaptée aux conditions locales et aux possibilités de travail locales. ».

Elle considère que la nature est actuellement si dégradée qu’elle n’est plus capable de se « guérir » elle-même et qu’il est nécessaire de redonner au sol sa « vitalité » féconde indispensable à la santé des plantes, des animaux et des Hommes grâce à des procédés « thérapeutiques ».

La bio-dynamie soutient une autre idée : ce qui pousse dans un lieu est ce qui est le plus apte à nourrir les hommes qui y vivent.

Demeter, le label de la bio-dynamie


Dans la mythologie grecque, Déméter était la déesse des moissons. C’est aussi le nom choisi par le label des produits issus de l’agriculture bio-dynamique.

Au départ, en 1927, la coopérative de producteurs Demeter est créée sur proposition de l’ancien chancelier allemand Michaelis. Ensuite, le label Demeter a été déposé en 1932. Aujourd’hui, c’est devenu un label international. Les producteurs sont contrôlés par un organisme de certification indépendant (comme Ecocert en France).

Les produits Demeter répondent, à la fois, aux exigences du règlement européen sur l’agriculture biologique et à celles du cahier des charges spécifique de la bio-dynamie, en acceptant les procédures de contrôle et de certification définies par l’association DEMETER France.

Plusieurs étiquetages existent, le label de référence étant «Demeter». Pendant la période de transition, où une exploitation se reconvertit à la bio-dynamie les produits portent :

  • le label « En conversion vers Demeter » si elle était à l’origine d’agriculture conventionnelle ou
  • le label « Biodyn » si elle était en agriculture biologique.

A travers 47 pays sur tous les continents, 142 482 hectares (environ 6 fois la superficie totale de l’Alsace) sont cultivés en bio-dynamie. Les trois principaux producteurs sont l’Allemagne, l’Italie et l’Inde avec 56.3% de cette surface, sachant que l’Allemagne en représente à elle-seule 45.1%. 

La bio-dynamie, une agriculture mystique et non scientifique ?


Aujourd’hui, la bio-dynamie répond au cahier des charges de l’agriculture biologique, ce qui créé une confusion en amalgamant des pratiques objectives (absence de pesticides ou rotation des cultures) à des croyances subjectives (préparations homéopathiques ou calendrier lunaire et cosmique).

Les études scientifiques des préparations bio-dynamiques sont limitées. Il n’existe aucune étude prouvant que l'ajout de ces préparations améliore la qualité des plantations ou du sol par rapport à l’agriculture biologique. Toutefois, plusieurs pratiques de l’agriculture biologique sont testables scientifiquement et peuvent améliorer le sol et la santé des cultures.

L’agriculture bio-dynamique est devenue un gage de qualité dans le monde du vin, pour certains. Deux des dégustateurs et critiques du vin les plus influents du monde, Robert Parker et Jancis Robinson, ont reconnu d’excellentes qualités à des vins issus l’agriculture bio-dynamique. Néanmoins, dans ce domaine, les études scientifiques comparatives sont difficiles à réaliser vu l’importance du terroir.

Acheter un potimarron bio-dynamique ou pas ?


L’agriculture bio-dynamique répond aux exigences de l’agriculture biologique et à celles du label Demeter. Ainsi, elle bénéficie des avantages de l’agriculture biologique même si ses pratiques sont ésotériques et non-scientifiques.

Pour certains consommateurs, les produits de l’agriculture bio-dynamique ou le label Demeter sont gages de qualité, en particulier dans le monde du vin. Est-ce seulement un argument de vente ou auraient- ils des qualités non mises en évidence aujourd’hui (par exemple, des qualités organoleptiques*) ? Dans ce cas, une explication pourrait être qu’en bio-dynamie, les producteurs observent particulièrement leurs cultures et adaptent mieux leurs pratiques que d’autres producteurs.

* organoleptique qualifie les substances qui peuvent stimuler les organes sensoriels.

Maintenant, à vous de choisir, avec ou sans bio-dynamie ?

En tout cas, mon gratin de potimarron bio-dynamique était bon.

 Fabienne MARNAT & Pauline PIRES


Adipso

Site Internet créé par
l'agence web Adipso
localisée à Strasbourg, Alsace

www.adipso.com