Parole P25 - Plan abeilles : un projet national pour « des apicultures »

11/02/2013

Le Plan de Développement Durable de l'Apiculture (2013-2015) veut concilier différentes formes d'apiculture.

Chacun s'accorde à reconnaître une diversité d'approches, prises en compte par les propositions du plan. « La pratique de l’apiculture sur notre territoire est plurielle… simple récolte ou production avec des impératifs de rentabilité, sur un mode amateur ou professionnel. Le point commun de tous les apiculteurs est la passion qu’ils éprouvent pour leurs abeilles 1. » L'angle productif est sous-tendu par des objectifs de rentabilité ; il coexiste avec l'approche « naturelle » ou encore la préservation patrimoniale – non liées à des impératifs économiques.


L'apiculture de production

L'objectif premier de l'apiculteur est la production et la vente de miel. Pour améliorer le rendement il a plusieurs pistes à sa disposition. Les croisements permettent d’obtenir des abeilles souvent plus productives. L’abeille Buckfast®, qui représente 30 % des races utilisées sur le territoire français, est la plus connue. La transhumance permet à l'apiculteur de proposer à la colonie des floraisons successives, selon la saison – acacia, tilleul, sapin – qui se trouvent rarement aux mêmes endroits. Souvent une nécessité quand les fleurs sauvages ont disparu, anéanties par les désherbants… Pour conserver à la ruche un état sanitaire satisfaisant, l'apiculteur va également traiter les maladies ou parasitoses (varroa2 par exemple), à l'aide d'acaricides ou d'antiparasitaires. 


Revers de la médaille : à terme, le croisement de races affaiblirait la diversité des abeilles, la transhumance les stresse, l’accumulation des acaricides dans la cire, la combinaison ou l'interaction de certains médicaments, sont autant de risques pour la colonie. « Il faudrait trouver le moyen de lutter efficacement contre le varroa, sans produit néfaste pour l’abeille. Autre préoccupation : la présence de molécules chimiques dans l’environnement engendre la dégradation du bol alimentaire de l’abeille ; nous souhaitons donc de meilleures pratiques agricoles (Gilles Fert, apiculteur, éleveur de reines).

L'apiculture « naturelle », préservation de race

A l’autre bout du spectre, l’apiculture dite « naturelle » fait confiance à l’abeille et à ses facultés d’adaptation face aux défis de son environnement naturel (maladies, parasitoses, conditions climatiques). Il s’agit là d’une conduite respectueuse de l'abeille, à condition d'être patient ! C'est seulement au bout de quelques années, la sélection naturelle agissant, que des colonies à même de devenir résistantes, ou de tolérer un niveau de parasitose bénin, s’affirmeraient.

La préservation, c'est l’objectif des ruchers conservatoires répartis dans toute la France, sous l'égide du CNRS et du Museum national d'histoire naturelle. Ils visent à régénérer les espèces en danger, comme l'écotype national de l'abeille noire – Apis Mellifera Mellifera. Le cheptel est amélioré grâce à l'élimination des souches ne correspondant pas à l'écotype3. Par la sélection et la multiplication des reines et par la réintroduction des essaims, ces conservatoires contribuent à la restauration du cheptel pollinisateur.

Chantier prioritaire issu de la Conférence gouvernementale, le plan apicole fait partie du projet agro-écologique pour la France, qui sera déroulé d'ici 2014 (année de la mise en œuvre de la nouvelle PAC). Il s'inscrit dans « la démarche de transition écologique engagée par le gouvernement ».

Apiculteurs et citoyens seront au rendez-vous !

 

Juliette ESPAGNO


Articles de presse 

         Dernières nouvelles d'Alsace - 9 février 2013 - Les abeilles battent de l'aile

         Actu environnement Vers une filière apicole durable en France

 

 

Episodes précédents :

          Temps de crise pour les abeilles         

          L’apiculture urbaine – une alternative au déclin rural des populations d’abeilles ? 

 

1 - Dans « Le plan de développement durable de l’apiculture », rapport de F. Gerster, octobre 2012.
2 - Acarien parasite destructeur de l’abeille, apparu en France dans les années 1980
3 - Se dit d'une espèce ayant acquis des caractéristiques génétiques particulières résultant d'une sélection naturelle dans un milieu donné.

  

En savoir plus

 


 

Terre d'abeilles

Cette association agit pour
la pérennité de la biodiversité,
contre l'extermination massive
des abeilles dans le monde.
Elle a mis en place le réseau
Conservatoire Génétique
Européen de l’Abeille Noire.

ITSAP

 Institut technique et scientifique
de l'apiculture et de la pollinisation

ANERCEA

 Association Nationale
des Eleveurs de Reines et
des Centres d’Elevage Apicoles
oeuvrant à l’amélioration
des rendements apicoles
par l’élevage des reines
et la sélection

AGOODFORGOOD

Label "Certified Bee Friendly"
qui qualifie le comportement
éco-responsable des activités
industrielles et agricoles

Charte de soutien des élus

Le plan de développement durable de l'apiculture




Adipso

Site Internet créé par
l'agence web Adipso
localisée à Strasbourg, Alsace

www.adipso.com