Ivan GAUVIN

Chargé de mission Plan Climat Energie Territorial au sein de la communauté d’agglomération Vichy - Val d'Allier  (Région Auvergne) - Promo 23 (2010-2011)

MAJ : Juillet 2012

Mon parcours avant la formation

Après une maitrise de philosophie et un DEA en sciences cognitives, un CAP de charpente et 5 ans de pratique dans l’éco-construction, je me suis naturellement dirigé vers la formation d’éco-conseiller…

Mes motivations pour suivre la formation d’éco-conseiller

Dans la « jungle » des formations existantes en environnement, je me suis tourné vers la formation d’éco-conseiller pour trois raisons : l’aspect réseau, le caractère généraliste et les intervenants « terrain ».

Mon avis sur la formation d’éco-conseiller

Les sorties sur site sont très enrichissantes, tout comme l’éclectisme des unités d’enseignement : il est intellectuellement très plaisant de jongler entre le droit européen, la notion de démocratie participative ou l’efficacité énergétique des bâtiments.
Le point essentiel restant à mes yeux de pouvoir faire appel, après la formation, à un réseau relativement fort et soudé.
La mise en situation très concrète grâce au « chantier » donne l’opportunité de faire ses preuves dans le monde professionnel, en contact avec un « vrai » prestataire, ce qui fait du chantier une expérience largement valorisable par la suite.

Mon parcours professionnel à l’issue de la formation et mon poste actuel

Après mon stage dans au sein de la communauté d’agglomération Vichy - Val d'Allier pour mettre en place son plan climat énergie territorial, j’ai été embauché pour 3 ans dans cette même structure, après une période de recherche d’emploi de 4 mois.

Mes principales missions dans ce poste

Mes missions sont assez bornées par un document de l’Ademe déroulant la méthodologie à suivre pour : « construire et mettre en œuvre un Plan Climat Énergie Territorial, à savoir : préfigurer, diagnostiquer, mobiliser, construire et mettre en œuvre le plan climat.

Ce que j’apprécie dans mon métier

…c'est d’avoir à la fois à traiter avec les agents de la collectivité qui exercent les compétences de l’agglomération, de mobiliser les citoyens ou de parvenir à fédérer les acteurs socio-économiques autour d’un objectif commun.
La faculté de demeurer sur un projet unique tout en ayant à gérer un plan de communication pluriannuel, une grille de critères environnementaux pour un achat éco-responsable ou établir la liste des actions prioritaires pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Pour moi être éco-conseiller c’est...

...c’est œuvrer pour l’environnement en s’appuyant sur un réseau de personnes ressources.

Mes conseils pour les futurs éco-conseillers

Mûrir le projet professionnel avant de se consacrer à la formation permet de gagner du temps. Même si la formation nous ouvre le champ des possibles sur les carrières envisageables, il est toujours souhaitable de venir avec des projets initiaux, quitte à les modifier par la suite. Attention, la mission professionnelle en fin de cursus arrive toujours plus vite que prévu !

 


 

*** En savoir plus sur la formation d'éco-conseiller ***

*** En savoir plus sur le métier d'éco-conseiller  ***


Adipso

Site Internet créé par
l'agence web Adipso
localisée à Strasbourg, Alsace

www.adipso.com